SPÉCIAL EXAMEN #2 Le corps


Najoua batisLa préparation physique aux examens : Dans l’article #1 le mental, nous avons vu l’importance d’accompagner votre enfant dans sa préparation mentale. Ici, nous allons aborder un point également négligé : la préparation physique. Non, il ne s’agit pas de soulever des altères ou de courir un marathon la veille de l’examen. Rassurez-vous. Le corps a une influence sur l’esprit. Un corps en forme pendant les examens, influencera positivement l’état d’esprit des apprenants.

La préparation physique : L’alimentation

L’alimentation a une grande influence sur notre vie. Manger trop gras est mauvais pour la santé, trop sucré aussi, le manque d’eau n’en parlons pas. Pourtant, la malbouffe est légion. C’est d’autant plus vrai chez les ados que la malbouffe possède une forte empreinte sociale : on va manger entre potes au snack ou on s’achète une grande bouteille de Coca qu’on partage devant le Delhaize… La malbouffe n’est donc pas qu’une question de nourriture à l’adolescence, il y a derrière une recherche de contacts sociaux qui réconfortent durant les périodes de stress (comme les examens).

Pour améliorer les capacités d’apprentissage de votre enfant veillez à ce qu’il s’hydrate (avec de l’eau) régulièrement. Je ne vous demande pas de lui interdire les boissons habituelles, juste augmenter l’apport en eau. L’idée n’est pas de créer un climat de frustration et de tension en interdisant des choses.

Augmentez l’apport en fruits et légumes. De la même manière qu’il ne faut pas tout changer et créer de la frustration alimentaire (qui sera compensée ailleurs de toute façon), essayez de rajouter des légumes dans les préparations habituelles et une petite salade de fruits. Les vitamines et minéraux sont importants pour la forme physique et mentale.

Si possible, mais je sais que c’est très difficile, proposez-lui des fruits secs (noix, noisettes, ….) ou des dattes.

Évitez les boissons énergisantes et le café le soir. Je vois encore trop souvent des ados boire du Redbull ou du café la nuit pour augmenter leur capacité. La seule chose qui donnera vraiment des ailes, c’est une alimentation variée et équilibrée.

La préparation physique : Le sommeil

Stop aux nuits blanches ! C’est la première chose. La mémoire a besoin des phases du sommeil pour être efficace. Priver un cerveau de sommeil et penser que ses capacités seront optimales est une gageure. Incitez votre enfant à dormir tôt même si nous savons que « tôt » est très relatif à cet âge-là. A tout le moins, tentez de lui expliquer que les nuits blanches sont à proscrire et que s’il faut du temps d’étude en plus, invitez-le à se lever plus tôt.

Dormir suffisamment est essentiel pour la mémoire, pour la forme physique, pour le bien-être mental aussi.

Le stress peut rendre les nuits difficiles, d’où l’importance de travailler dessus pendant la période d’examens.

La préparation physique : Le sport

A peu près tous les apprenants que je reçois pratiquent un sport à côté de l’école. La pratique sportive s’est largement démocratisée et est rendue accessible à tout un chacun. C’est une bonne nouvelle. Par contre, beaucoup de parents demandent à leur enfant d’arrêter les activités physiques pendant la période d’examens avec comme argument qu’il faut rentabiliser le temps d’étude. Même si je comprends l’idée de sacrifier le sport pour étudier, cela reste selon moi un mauvais choix.

Le sport a une excellente influence notamment sur l’attention, la mémoire, le stress et le mental. En privant votre enfant de sport, ou en acceptant son idée de le mettre de côté, vous le priver en réalité d’un atout majeur. Il est toujours possible de caser 3 x 1 heure de sport pendant la session d’examen. Je suis plus extrémiste car si ça ne tenait qu’à moi, il faudrait faire du sport 6 jours sur 7 tant les bienfaits mentaux et physiques sont importants. Trouvez un moyen d’inclure des activités sportives pour votre enfant/ado pendant la période d’examens. Ce qu’il « perdra » en temps, sera gagné autrement.

La préparation physique : L’hygiène

J’entends d’ici les parents crier aux scandales : mais mon enfant se lave ! Je me doute bien mais une session d’examens mal gérés peut conduire à un laisser-aller. On peut observer des apprenants qui vont se lever et se mettre à étudier en pyjama, toute la journée. Je n’ai rien contre le pyjama mais  débuter la journée par une bonne douche et s’obliger à s’habiller même si c’est samedi met l’esprit dans de meilleures conditions.

Si vous désirez des conseils pour étudier le vocabulaire pour un cours de langue, travailler les temps primitifs en néerlandais,des conseils pour bien répéter les leçons, des techniques pour mémoriser les planètes en s’amusant, retenir à long terme, ou encore apprendre une leçon, consultez mon blog pédagogique!

N’hésitez pas à consulter ma série d’articles et de conseils « Spécial examens » pour devenir le super parent coach durant cette période. #1 le mental #3 l’organisation de l’espace #4 le stress

Najoua batis

J’espère que cet article vous aura donné des pistes pour vous préparer physiquement ou votre enfant aux examens. Pour plus d’infos et de conseils, je peux vous recevoir avec votre enfant ou ado en consultations individuelles les mardis et mercredis au centre Péda-GO que j’ai co-fondé et que je co-dirige, à Uccle (Avenue Montjoie 1). Je suis psychologue agréée par la Commission belge des psychologue. Vous pouvez obtenir un remboursement partiel auprès de certaines mutuelles en Belgique.Ensemble, retrouvons le goût d’apprendre!