SPÉCIAL EXAMENS #4 Le stress

Najoua batis

Najoua batisLe stress : Inutile ici de vous parler de l’impact négatif du stress et de l’impact des hormones secrétées quand nous sommes dans cet état. Cela affecte notre corps, nos émotions, notre esprit et influence la capacité d’apprendre.

Inutile de vous dire non plus que un apprenant en période d’examen subit une dose de stress importante et qu’il ne sert à rien de rajouter une couche. Au contraire, votre rôle est de diminuer l’état de stress de votre enfant, le rassurer, l’aider à gérer ces émotions particulières.

Gérer le stress de vos enfants c’est avant gérer VOTRE PROPRE STRESS

Le premier point qui arrive avant TOUS les autres points : CHERS PARENTS, GÉREZ VOTRE STRESS avant celui de vos enfants car il est communicatif ! Tous les conseils ici s’appliquent donc également à vous si vous êtes stressés pendant les périodes d’examens de votre enfant.

Apprenez à gérer votre propre stress pour influencer la réduction de stress de votre enfant

Respirer profondément

Demandez à votre enfant de commencer son étude par des exercices de respiration profonde. Non, il ne faut pas de mettre en tailleur sur une montagne au Tibet mais simplement, sur sa chaise, lui demander de faire 10 inspirations/expirations profondes en se concentrant sur son souffle. Cet exercice diminue les tensions et le stress tout en étant applicable n’importe où. Malheureusement, respirer n’est pas enseigné ou utilisé pendant les examens. C’est donc à vous à apprendre à votre enfant à le faire. Particulièrement lorsqu’il est envahi par le stress. Il peut également le faire juste avant son examen ou lorsque sur sa feuille, il n’y voit plus claire.

Prenez l’habitude d’insérer 10 à 20 respirations profondes pendant les moments où vous ou votre enfant se sent submergé par le stress

Faire du sport

Faire du sport réduit le stress et les tensions émotionnelles. Comme je le disais dans un autre article, il ne faut pas négliger le sport durant la période des examens. Ce sont des moments propices à la détente et la réduction du niveau de stress en secrétant d’autres hormones.

Ne négligez pas le sport pendant les périodes d’examens : piscine, couse à pied, boxe, danse, judo, équitation, etc. 

Sortir pour marcher

Certains apprenants ne pratiquent aucun sport, c’est fort dommage. Et d’autres qui en pratiquent, les mettent en standby pendant les examens, c’est tout aussi dommage. Si effectivement il n’y a pas de pratique sportive possible, sortir marcher est une bonne alternative. Un tour à pied, dans un parc ou dans le quartier d’une quarantaine de minutes, en se concentrant sur le respiration pour éviter de ruminer, est une excellente alternative au sport. L’écoute de la musique peut se faire à ce moment-là. En décembre, lorsqu’il fait froid, c’est en plus très revigorant à condition d’être bien habillé. La marche peut être pratiquée la matin, le midi, entre des moments d’étude ou le soir. En famille ou solitaire. Trouvez ce qui vous convient le mieux et faites en sorte que votre enfant marche (si possible dans la nature) pour réduire son stress.

Si votre enfant ne pratique pas ou ne veut pas pratiquer de sport pendant les examens, remplacez (ou complétez) par de la marche. 

Méditer quotidiennement

La méditation réduit le stress. La méditation quotidienne d’autant plus. Je pratique minimum 10 minutes de méditation tous les matins, sans exception. En plus de réduire le stress, c’est un moment privilégié pour se concentrer sur les objectifs de la journée, de la période d’examens, de l’année. Je sais que les enfants ou les ados ne sont pas toujours fans ou adeptes de cette pratique. Mais comme toute pratique, il faut commencer un jour…au moins pour la période d’examens. Tentez d’inclure 5 minutes de méditation quotidienne la matin ou le soir, avant de commencer à étudier ou pendant la marche.

Tentez d’inclure des moments de méditation quotidienne même de 5 minutes

Être dans un climat bienveillant

Je vous le disais en début d’article. Il n’est pas utile de réduire le stress de votre enfant si de votre côté vous êtes une boule de stress. Le stress est communicatif. Il crée un environnement malsain et négatif. Si vous vous sentez en tant que parent stressé par cette période, travaillez sur vous. Respirez, méditez, faites du sport, consultez un psy ou tout ce que vous voulez pour mettre en place un climat bienveillant. Je n’ai pas dit un climat laxiste et anarchique, j’ai dit un climat où les parents tentent de réduire leur propre stress et celui de leur enfant/ado plutôt que de l’aggraver. Ce serait contre-productif.

Réduisez votre propre stress de parents!

Rire !

Le rire est un remède radieux contre le stress. Pourtant, les périodes d’examen sont considérées comme « sérieuses » et non propices aux rires. Or, le rire réduit le stress et prédispose le cerveau à apprendre. L’émotion positive que le rire provoque mettra votre enfant dans de bonnes dispositions d’études.

Riez !!

La préparation mentale et physique

Le stress est causé, entre autre chose, par un manque de préparation mentale et de préparation physique. Partir du principe que l’apprenant va échouer, qu’il va de toute façon rater, qu’il n’a rien foutu de l’année, etc. crée un état de tension. De même, une mauvaise alimentation ou un manque de sommeil augmente le stress.

Aidez votre enfant à se préparer mentalement et physiquement

Jouer pour réviser

Le jeu élimine l’anxiété. Ceci est valable chez les adultes autant que chez les enfants. Réviser peut se faire de manière sérieuse mais y inclure une dimension ludique peut avoir un effet antistress  indéniable.

Révisez avec votre enfant de manière ludique et sérieuse à la fois

Planifier et s’organiser

Un bureau mal rangé, des cours incomplets, des feuilles volantes non-identifiées, …. ça vous dit quelque chose ? L’absence d’organisation dans l’espace de travail pendant les examens peut causer du stress puisqu’il faut aller copier des feuilles manquantes, rechercher un cours sur une pile contenant du linge et des fardes. L’espace doit être organisé et le temps aussi. Planifier des plages horaires comprenant des temps d’étude, de loisirs, de sport, etc. est rassurant, tant qu’il est réaliste. A l’inverse, il pourra stresser l’apprenant qui verra le temps filer avec une masse de choses à faire. Votre job en tant que parent est de contrôler et équilibrer tout ça. Si le planning est irréaliste ou trop chargé, diminuer le contenu pour diminuer le stress.

Aidez votre enfant à planifier sa période d’examens et à s’organiser 

L’incompréhension d’une matière

Le manque de compréhension d’une matière est selon moi la source principale de stress. C’est ce que j’observe dans ma pratique. Un apprenant qui ne comprend rien au cours se trouve complètement perdu et submergé par ses émotions. Il est donc impératif de travailler la compréhension des cours non-compris. Plus la compréhension d’un cours est travaillé, plus le sentiment de compétence augmente, plus le stress est réduit.

Si vous faites appel à un prof particulier ou un coach scolaire ou si vous aidez votre enfant, travaillez en priorité la compréhension des matières non-comprises. Et profitez de la période avant les examens pour éclairer les zones d’ombres. 

Si vous désirez des conseils pour étudier le vocabulaire pour un cours de langue, travailler les temps primitifs en néerlandais,des conseils pour bien répéter les leçons, des techniques pour mémoriser les planètes en s’amusant, retenir à long terme, ou encore apprendre une leçon, consultez mon blog pédagogique!

N’hésitez pas à consulter ma série d’articles et de conseils « Spécial examens » pour devenir le super parent coach durant cette période. #1 le mental #2 le corps #3 l’organisation de l’espace

Najoua batis

J’espère que cet article vous aura donné des pistes pour réduire votre stress et celui de votre enfant. Pour plus d’infos et de conseils, je peux vous recevoir avec votre enfant ou ado en consultations individuelles les mardis et mercredis au centre Péda-GO que j’ai co-fondé et que je co-dirige, à Uccle (Avenue Montjoie 1). Je suis psychopédagogue agréée par la Commission belge des psychologue. Vous pouvez obtenir un remboursement partiel auprès de certaines mutuelles en Belgique.Ensemble, retrouvons le goût d’apprendre!