SPÉCIAL EXAMENS #3 L’organisation de l’espace


Najoua batisL’organisation de l’espace : La période des examens ce n’est pas simplement une question d’étude et de révision. C’est également, comme je l’explique dans d’autres articles, une question de préparation mentale, de préparation physique, de gestion du stress, du temps, une question d’attention et de motivation. Nous allons aborder ici l’importance de l’organisation de l’espace avant et pendant les examens.

L’organisation de l’espace commence par le cartable/sac à dos : un bon nettoyage d’hiver

Il est des lieux où l’on redoute ce qu’on pourrait y trouver…Les cartables en font partie : miettes de gaufres, devoir de français perdu depuis 2 mois, papier chiffonné où l’on devine l’inscription « avis important » dont l’importance était en réalité fortement relative…

Aidez votre enfant/ado à vider son cartable ou sac à dos et à trier son contenu : poubelle pour ce qui doit aller à la poubelle et pour le reste, voire le point suivant.

L’organisation des cours : de l’ordre !

Combien de fois n’ai-je pas vu des apprenants en train de photocopier les feuilles de cours la veille de l’examen…C’est une perte de temps considérable, une perte d’énergie à un moment important (l’étude) et une dose de stress (ahhhh j’ai pas mes feuilles!!!). A quoi bon ? Préparer les examens et les aborder plus sereinement c’est aider/inciter votre enfant ou ado à mettre ses cours en ordre, à lui apprendre l’utilisation judicieuse de la perforatrice ainsi que des œillets, chemises en plastique, fardes en tout genre.

Faites en sortie qu’avant le jour 1 des examens, TOUS ses cours soient en ordre. S’ils manquent des copies, sacrifiez une soirée ou un mercredi après-midi chez le photocopieman du coin et RANGEZ les cours. Un cours en ordre est une étape indispensable pour de bonnes conditions d’étude.

Le bureau : de l’espace !

Certains apprenants étudient sur la table de la salle à manger, ce qui n’est pas un problème tant que le point concernant le calme est respecté. Par contre, passez-moi l’expression, quel bordel! Je ne suis pas une spécialiste du rangement, mais je me soigne. Ce que je sais c’est qu’on ne guérit pas du jour au lendemain par contre, ce qui est sûre, c’est qu’à des moments stratégiques (comme avant une période d’examens), il n’y a pas le choix : il FAUT ranger, da’t moet comme dirait les flamands !

Surtout, il faut un bureau ou une table dégagée, ne doit s’y trouver que le cours à étudier et le matériel nécessaire. Le reste ne doit pas être à portée de main de risque de distraire votre enfant ou ado. On est d’accord, un enfant distrait le sera même avec une latte qu’il fera tournoyer autour d’un bic… Mais là c’est une question d’attention que je vous explique dans un autre article.

Veillez donc bien à ce que l’apprenant ait un espace pour rédiger, pour poser ses feuilles, pour travailler.

N’hésitez pas à « décorer » le bureau de fleurs qui font toujours du bien au moral, de mettre une belle photo pour rappeler à l’apprenant des émotions positives, d’y mettre les affirmations positives ou des images dans lesquelles l’apprenant peut se projeter positivement (un bulletin avec de bonnes notes par exemple). Je le répète, gardez son objectif en face de soi permet de rester « focus ».

Le matériel : de la prévoyance

Faites en sorte que l’apprenant possède son matériel. Comme pour les cours, c’est une perte de temps que de devoir aller acheter ou chercher du matériel pendant la période d’examen. Des dictionnaires, une calculatrice (hors smartphone pour éviter les tentations), équerre, compas, etc. N’attendez pas la veille de l’examen de math pour constater que votre enfant a perdu son équerre ou jamais eu de dictionnaire. Je sais que c’est plus facile de chercher sur google que d’ouvrir un dictionnaire mais comme le point précédent, éviter les tentations est tout aussi important que de faire l’effort de chercher par soi-même.

[amazon_link asins=’2035950309,2321009020,B003FZB7NQ’ template=’ProductCarousel’ store=’remotivation-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c35fe348-f157-11e8-82ab-2b6ff84897bb’]

Pour ce qui est du matériel, un bon siège de bureau augmente le confort. Si votre enfant étudie sur la table de la salle à manger, il est fort probable qu’il utilise les chaises de la maison. Faites donc attention à ce point-là : un siège de bureau confortable.

L’espace de travail : du calme !

Je vous disais plus haut que j’ai constaté que de nombreux apprenants n’étudiaient pas sur leur bureau (quand ils en avaient un) mais plutôt dans la salle à manger ou dans d’autres pièces. Peu importe au final mais il est important que le lieu soit calme. Autrement dit, pas une pièce ou il y a une télévision allumée en permanence. Pas une pièce ou une chambre avec un bébé/enfant (frère, soeur, neveux, nièce, …) qui pleure, joue, distrait l’apprenant. Si aucune des pièces chez vous ne permet d’avoir un environnement calme, voyez s’il est possible d’étudier ailleurs : chez un membre de la famille conscient de la difficulté et qui pourrait vous aider, camarade de classe qui dispose d’un espace de travail, etc.

Si aucune de ces solutions ne s’offrent à vous, tentez de limiter les effets au maximum : éteindre la télévision, occuper les petits frères/soeurs, couper la musique, éviter d’avoir de longues conversation au téléphone à côté de l’apprenant à ces moments-là, etc.

L’éclairage : de la lumière !

L’éclairage d’une pièce de travail ne doit pas être négligé d’autant plus que, en décembre, il fait nuit très tôt et le soleil se lève tard. Il n’est donc pas possible de compter sur la lumière du jour. Investissez dans des éclairages, des lampes qui illuminent la pièce de travail. Si l’ampoule de la pièce ne fonctionne plus depuis 4 semaines et que vous reportez à demain son remplacement, faites-le aujourd’hui. C’est le moment.

Certains utilisent des appareils de luminothérapie pour compenser le manque de lumière hivernal, pourquoi pas. Tout est bon à prendre pour mettre votre enfant/ado dans de bonnes conditions.

[amazon_link asins=’B00MOIWOAK,B015UYE8K8,B00LO9A4SO’ template=’ProductCarousel’ store=’remotivation-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f333df8f-f154-11e8-b46f-bd9496b19142′]

Le climat : de la chaleur

Le climat est à comprendre dans les 2 sens du terme. Un climat chaleureux, bienveillant, calme pour réduire au maximum le stress et les émotions négatives. Un climat négatif a des conséquences fâcheuses sur l’apprentissage, vous le savez certainement. Alors prenez les devant en tentant au maximum de coacher sans rajouter de l’huile sur le feu. L’autre sens du climat est plus terre à terre : du chauffage ! Le mois de décembre est un mois froid et étudier dans des températures froides n’est pas agréable. Veillez à ce que votre enfant soit dans une pièce où la température est douce, sans qu’il fasse trop chaud pour autant.

Ne négligez pas le climat ambiant : bonnes vibrations et bonnes températures.

Si vous désirez des conseils pour étudier le vocabulaire pour un cours de langue, travailler les temps primitifs en néerlandais,des conseils pour bien répéter les leçons, des techniques pour mémoriser les planètes en s’amusant, retenir à long terme, ou encore apprendre une leçon, consultez mon blog pédagogique!

Pour préparer au mieux les examens, lisez ma série spécial examens et devenez de super parent coach : #1 le mental #2 le corps #4 le stress

J’espère que cet article vous aura donné des pistes pour mieux vous organiser avant et pendant les examens, en ne négligeant pas les petits détails. Pour plus d’infos et de conseils, je peux vous recevoir avec votre enfant ou ado en consultations individuelles les mardis et mercredis au centre Péda-GO que j’ai co-fondé et que je co-dirige, à Uccle (Avenue Montjoie 1). Je suis psychologue agréée par la Commission belge des psychologue. Vous pouvez obtenir un remboursement partiel auprès de certaines mutuelles en Belgique.Ensemble, retrouvons le goût d’apprendre!